Flugi kun kakatuoj

17.00

1 en estòc

Categoria :

Descripcion

 

Trevor Steele

FEL, Antverpeno, 2010

254 pages, 21 cm

Au nord de l’Australie Occidentale, Canterbury Downs est un vaste et beau domaine pour les colons anglais qui en sont « légalement » propriétaires. En cette fin du dix-neuvième siècle, le jeune idéaliste Billy Dixon, très fier de sa bonne éducation britannique, sûr d’appartenir à la classe supérieure de la société, est heureux d’y travailler comme gardien des immenses troupeaux, « cow-boy » dirait-on sur un autre continent, après avoir abandonné l’idée de s’enrichir en devenant chercheur d’or. L’expérience avait été trop dure.

Mais autour s’étend un paradis, qui s’appelle Ulgangulura pour les Banubi dont les ancêtres ont vécu sur ces terres depuis des temps immémoriaux. Elmanu, leur chef, essaie avec les siens de chasser les Blancs. Les lances s’opposent aux fusils, la connaissance de la nature permet de ruser contre les cavaliers. La lutte est inégale. Le jeune Jangabara, chassé par les siens pour n’avoir pas respecté les totems, vient travailler sur le domaine. Il apprend les spécialités des Blancs : monter à cheval, utiliser un fusil, parler anglais. Billy se lie d’amitié avec lui.

D’un côté, le monde des policiers, dont certains ont le vieux titre de constables, et celui des éleveurs, de l’autre, celui des « nègres », tellement en harmonie avec la nature, les falaises, les grottes. Les cacatoès, symboles de pureté, de noblesse, attirent irrésistiblement Jangabara, si élancé, si sportif, qui finira par les rejoindre.

Trevor Steele a écrit là un superbe roman sur son pays, et nous suivons les pensées et les actes, tantôt des Blancs, tantôt de ceux qui aiment vraiment cette terre pour elle-même.

(source: Esperanto-France)