La Junulara Esperanto Semajno

Du 26 décembre au 3 janvier, nous avons voyagé pour nous rendre à JES, la Junulara Esperanto Semajno. Six toulousains ont été à un moment ou pour toute la semaine à JES: JoMo, Michael Boris, Christophe, Simone, Ugo et moi, Anne, narratrice ici. 

Après quelques changements de programme suite à la grève SNCF, pour ceux au départ de France, nous nous sommes retrouvé·e·s à Prague. Le lendemain matin, nous avons pris un bus qui nous a conduit à Kudowa-Zdrój, l’une des villes d’où partait la navette menant à Karłow, la ville où se tenait JES 2019. 

Les logements se trouvaient à deux endroits, dans des cabanes et dans un hôtel. Nous avons ainsi pu commencer par rencontrer les personnes avec qui nous cohabiterions pendant la semaine, venant des quatres coins du globe. 

Différentes activités étaient proposées. Nous avions des cours de langue, des excursions dans les villes environnantes ainsi que dans le parc national où nous nous trouvions.

Nous avons pu assister à différentes conférences, sur l’environnement, l’avenir de l’espéranto et de sa littérature ou encore sur la méditation. Beaucoup de réunions se sont aussi déroulées durant cette semaine, organisées par TEJO ainsi que par l’association espérantiste allemande. De nombreuses formations étaient aussi proposées, sur l’enseignement pour la posture à avoir, la gestion d’un premier cours ou la manière de réagir face aux erreurs, ou encore sur la gestion du stress. Enfin, toutes les journées se terminaient par des concerts ou des soirées en tout genre, de la soirée quiz à la soirée danse silencieuse. Bien évidemment, pendant cette semaine, il y avait la nuit du nouvel an. Nous l’avons célébré comme il se doit, en réalisant le décompte plusieurs fois dans la nuit. Nous n’avons malheureusement pas célébré toutes les nouvelles années autour du globe, voulant un peu dormir pour continuer la semaine.

Après cette semaine pleine de rencontres, de découvertes et d’apprentissages, nous sommes retourné·e·s à Prague avant de repartir à Toulouse. J’ai personnellement fortement apprécié cette semaine marquée par des batailles de boules de neige et des fous rires !

Photo: Ivo Miesen