Comment ça se passe a Nová Dubnica ?

Ahoj ! Après quelques semaines ou moi et d’autres volontaires ont un peu disparu des ondes (et en ligne !) nous revoilà à l’étranger chez nos partenaires pour faire la deuxième partie de notre volontariat. Pour ma part, je vous parle des nouveaux bureaux d’E@I à Nová Dubnica !

Nova Dubnica est une ville qui date des années 50, construite pour les besoins industriels de la Slovaquie ce qui en fait une ville n’ayant pas une histoire très ancienne (pour mon plus grand malheur). Cela ne l’empêche pas d’être une petite ville assez agréable dotée d’un lieu assez visité par notre groupe d’espérantistes Velice, une boutique de glaces artisanales dont certaines sont véganes. Certainement si vous venez visiter Nová Dubnica ou E@I un de ces jours, un passage y sera fortement recommandé !

Un des blocs résidentiels visibles au centre-ville de Nová Dubnica, avec leur étranges tours.

Pendant les premiers jours, nous nous sommes occupés de finir le déménagement des bureaux dans les nouveaux locaux et, pendant le premier week-end, j’ai fait la rencontre d’autres espérantistes de passage : Matthieu, programmeur et traducteur qui collabore avec E@I, Marta de Pologne et Martin, un espérantiste tchèque qui vit à Brno et qui est actif dans l’association locale d’espéranto, le Club Espérantiste de Brno (qui a fêté ses 120 ans il y a quelques semaines).

Nous avons eu l’occasion de faire une promenade jusqu’à la ville voisine, Trenčianske Teplice, réputée pour ses sources thermales.

Mon arrivée ici a été officialisée par la remise d’un sac contenant quelques goodies espérantistes d’E@I (que vous pouvez retrouver d’ailleurs sur leur site Espero.sk) !

Mais pour vous présenter un peu plus ma mission en elle-même, mes tâches ici seront la traduction d’articles en Espéranto, faire un travail d’édition pour les vidéos d’E@I (plus particulièrement celles du Polyglot gGathering), proposer des articles sur le site d’E@I, ajouter des recettes sur le site bonan apetiton (donc n’oubliez pas de le contrôler de temps en temps !) et bien sur continuer à vous proposer des articles sur notre site (de manière générale et sur mon volontariat chez E@I) et participer à notre émission de radio.

J’ai aussi eu l’occasion de profiter du passage de Petro et Dorota à la présentation de la traduction de Solaris par Pŝemek pour passer voir Jeanne pendant une semaine en Pologne ! Nous avons visité Bialystok, mais Varsovie où nous avons pu passer voir Sabi ! Mais je vous invite à aller lire l’article de Jeanne, où cet épisode sera plus détaillé qu’ici.

Bien évidemment, nous avons profité de notre rencontre pour visiter les lieux espérantistes emblématiques de Bialystok, ici c’était la statue du jeune Zamenhof.

Sur ce, je vous dit dovidenia !

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *