Esperanto-Magazino N°237

Aujourd’hui, nos volontaires font un point sur leur participation au RETOSO et nous discuterons d’Herzberg-Am-Harz, la “ville de l’espéranto”. Vous retrouverez également les résultats de notre quiz littéraire. Nous parlerons aussi de l’UEA, ses journées portes-ouvertes et la revue Kontakto, ainsi que d’une réunion virtuelle naturiste en espéranto !

Avec Marion, Jade, Jeanne, Lucas, Manu, Tanneguy, Leïla kaj Jonathan.

Esperanto-Magazino est l’émission hebdomadaire sur l’espéranto à Toulouse (avec de la musique en espéranto, des annonces, des petits reportages, et des chroniques… ). Presque tous les lundis soir de 20h à 21h sur Canal Sud, 92.2 MHZ ou sur canalsud.net

En savoir plus sur l’émission

PROGRAMME :

  1. LA KOMPANOJ KANTAS – Amsterdam’

>> Quoi de neuf ? 

  • Un concours littéraire en espéranto est organisé pour les jeunes par la fondation Grabowski : vous pourrez retrouver plus d’informations à ce sujet sur le site de TEJO
  • Le bimestriel Kontakto célèbre la sortie de son 300ème numéro ! Vous pouvez vous abonner au magazine ici.
  • L’UEA continue à préparer son 106ème congrès universel (à Belfast en juillet prochain). Vous pouvez toujours vous inscrire sur leur site, et en cas d’annulation due au COVID les participants seront remboursés.

2. BAROK’ – Arbaro

>> Rencontres

Bilan de nos volontaires en Service Civique à propos de RETOSO, l’évènement en ligne organisé par TEJO, avec au téléphone Jade depuis Paris.

3. JOMO – La Reveno de Taras Bulba

>> Résultats du quiz littéraire

  • Première œuvre :

    “La tombo diris al la rozo
    el rosaj larmoj, sen ripozo,
    vi kion faras , ama flor’ ?
    La roz’ al tombo por rediro
    Vi kion faras el akiro
    nutranta vin je cxiu hor’?”

    “La tombe dit à la rose
    Des pleurs dont l’aube t’arrose 
    Que fais-tu, fleur des amours ? 
    La rose dit à la tombe
    Que fais-tu de ce qui tombe 
    Dans ton gouffre ouvert toujours ?”

    > “La tombe dit à la rose”, de Victor Hugo, traduit par Antoni GRABOWSKI
  • Deuxième œuvre

    “Kantis dum somer’ sen fin’
    Cikadin’.
    Kiam frosta vento blovis
    Sen provizo ŝin ektrovis,
    Sen malgranda eĉ pecet’
    Da muŝeto aŭ vermet’;
    La malsato pelis ŝin
    Al najbara formikin’.”

    “La Cigale, ayant chanté
    Tout l’Été,
    Se trouva fort dépourvue
    Quand la bise fut venue.
    Pas un seul petit morceau
    De mouche ou de vermisseau.
    Elle alla crier famine
    Chez la Fourmi sa voisine”

    > “La Cigale et la Fourmi”, de Jean de la Fontaine.
  • Troisième œuvre

    “Tiele ekis la afero. Mi ĝis nun neniam ion diris. Nenion. Paroligis min Arturo Ganate. Arturo, studento, medecinstudento kiel mi, kamarado.”

    “Ça a débuté comme ça. Moi, j’avais jamais rien dit. Rien. C’est Arthur Ganate qui m’a fait parler. Arthur, un étudiant, un carabin lui aussi, un camarade.”

    > “Voyage au bout de la nuit” de Céline, traduit par Armelle le Quint et Jacques le puil
  • Quatrième œuvre

    “Gazetartikolo.
    Aŭ varba parolo.
    Favora impreso, 
    Ekintereso.
    Lernolibro, Sankta vibro,
    Propaganda miasmo : Entuziasmo!”

    > “Esperantisto, ekesto kaj malapero”, de Raymond Schwartz
  • Cinquième œuvre

    “Ili malaperis, senspure. Kaj ĉiam nokte. Onidire iuj alvenis por ilin forkonduki.
    – Kiuj?
    – Anĝeloj. Anĝeloj en brilaj vestoj, altstaturaj, malmultparolaj. Oni diris, ke ili similis al ni, tamen ili estis iom aliaj. Noktahore ili alvenis al domo, laŭte kriis la nomon de iu homo – ĉiam precize ili konis la nomon – kaj forkondukis lin aŭ ŝin. Neniam tiuj revenis. Samtiel ankaŭ mia patrino…”

    > “La Fermita urbo”, roman de science fiction d’Istvan Nemere
  • Notre gagnant, Ugo, remporte un abonnement d’un an au label indépendant Vinilkosmo !

>> Historio

L’histoire, en espéranto, d’Herzberg-Am-Harz, aussi appelée “La ville espérantiste”.

3. MERLIN – Bluaj Fragoj

>> Agenda

Les prochains événement sur Toulouse et ailleurs eventaservo.org

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *