Le Polyglot Gathering d’EKC !

Le Polyglot Gathering est un grand événement international pour les polyglottes et autres amateur·ice·s de langues. Le programme de l’événement comprend des conférences, des présentations culturelles et des activités sociales toutes en lien avec les langues ! En 2020, à cause de la pandémie de coronavirus, le Polyglot Gathering a lieu en ligne, et c’est également le format qui a été retenu pour 2021, permettant à nos volontaires d’y participer depuis Toulouse !

Lucas – Pour ma part, je dois avouer que je me suis majoritairement concentré sur les crash courses. J’adore apprendre de nouvelles langues, voir comment elles sont formées, et surtout entendre les gens les parler ! Pendant ce polyglot gathering j’ai donc pu suivre les crashs courses pour le slovaque, l’italien, le koréen, le lezgi, le polonais, le catalan et le portugais ! J’ai pu regarder quelques conférences aussi. Etant passionné d’histoire, j’ai beaucoup aimé celle de Johnnie Gallacher qui a présenté les origines des langues celtiques à un niveau archéologique.

Manu – Ce que j’ai préféré dans Polyglot Gathering est le fait que nous avons pu découvrir et discuter des langues minoritaires. Nous n’avons pas l’habitude de parler le galicien ou le breton, mais nous avons eu l’occasion de le faire pendant l’événement. Évidemment, j’ai participé à des salons de discussion en espéranto et j’ai également pu discuter avec des personnes intéressées par le galicien, une langue minoritaire parlée dans le nord-ouest de l’Espagne et que j’aimerais apprendre. J’apprends actuellement le français, et j’ai participé à des salons de discussion durant lesquels j’ai pu parler avec des locuteur·ice·s natif·ive·s et des personnes apprenant également le français. C’était intéressant parce qu’on m’a donné des outils, des références de livres, des sites Internet etc., que je ne connaissais pas et qui sont très utiles pour apprendre le galicien par exemple. 

Plus généralement, j’ai aussi assisté pendant Polyglot Gathering à des conférences intéressantes à propos des droits linguistiques, de la communication, des politiques linguistiques etc. Pour la prochaine édition, je pense que les organisateur·ice·s devraient s’assurer que des locuteur·ice·s natif·ive·s participent aux salons de discussion pour aider les autres participant·e·s. Selon moi, l’événement a été une réussite. Les personnes que j’ai rencontrées en participant aux salons de discussion en galicien ont ensuite organisé d’autres sessions de discussions avec des locuteur·ice·s natif·ive·s, nous avons créé un groupe sur Télégram et je pense que nous continuerons à organiser des événements pour parler, connaître ou découvrir… le galicien et la situation de cette langue. 

Jeanne – La passion pour les langues, c’est en partie ce qui m’a encouragée à candidater pour ce Service Civique au Centre Culturel Espéranto de Toulouse. J’ai donc été très contente de pouvoir participer à un tel événement, organisé par et pour des amateurs et amatrices de langues. Comme d’habitude, la plateforme était facile d’utilisation et le programme très riche : j’ai apprécié la diversité des thèmes abordés lors des conférences mais surtout la diversité des types d’activités proposées (particulièrement les crash courses) ! En trois jours, j’ai pu revoir les bases de l’italien, comprendre l’alphabet coréen, apprendre comment commander un café en polonais et m’initier à la grammaire finnoise. J’ai aussi participé à quelques salons pour pratiquer les langues – notamment l’espéranto – ce qui était idéal pour rencontrer des gens du monde entier. J’imagine bien toutes les langues qu’on peut entendre rien qu’en se promenant dans les couloirs en assistant à l’événement en présentiel et cela me donne encore plus envie d’y participer un jour !

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *