Esperanto-Magazino N°245

Depuis le 18 juin et jusqu’au 26 juin, nous avons le plaisir d’accueillir des stagiaires et formateurs espérantistes venu·e·s de toute l’Europe dans le cadre du projet Erasmus+ « Trejnu la trejniston 2 ». Cette émission exceptionnelle est donc consacrée et à ce projet et à ses participant·e·s.

Après une présentation générale du projet par deux des quatre formateurs (Léon Kamenický (Slovaquie) et Michael Boris Mandirola (France)), nous recevons également Tobias Nowak (Danemark), Elżbieta Karczewska (Pologne) et David Ruíz Sánchez (Espagne) qui nous parlent du rôle de cette formation et de l’espéranto en général dans leurs parcours.

Avec Marion, Jeanne et Manu.

Esperanto-Magazino est l’émission hebdomadaire sur l’espéranto à Toulouse (avec de la musique en espéranto, des annonces, des petits reportages, et des chroniques… ). Presque tous les lundis soir de 20h à 21h sur Canal Sud, 92.2 MHZ ou sur canalsud.net

En savoir plus sur l’émission

PROGRAMME :

1. JACQUES YVARTKorto Malteze (Invito por vojaĝo)

>> Erasmus+ et le projet « Trejnado por Trejnistoj en Tuluzo »

Dans cette première partie, Michael Boris Mandirola présente le projet « Formation de Formateurs » qui s’inscrit dans le programme Erasmus+ en faveur de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport en Europe. Ce projet a pour but de faire naître une nouvelle génération de formateurs et de formatrices, qui auront d’ailleurs l’occasion de mettre en pratique ce qui aura été acquis cette semaine lors du stage d’été à Arrout.

Il s’agit de la première rencontre d’une série de cinq, puisque ce projet est soutenu par cinq partenaires qui sont la Bjalistoka Esperanto-Societo (Pologne), Kosmo-Strategio (Écosse), la Bunta Esperanto-Asocio (Italie), la Dana Esperanto-Asocio (Danemark) et le Centre Culturel Espéranto de Toulouse.

Léon Kamenický détaille ensuite le déroulement de la formation et son rôle en tant que formateur : les thèmes abordés (égalité des genres, communication interculturelle, droits de l’homme…), l’organisation…

2. ZHOU-MACK MAFUILA – Originoj (Originoj)

>> Le déroulement de la formation

L’un des neuf participants à la formation, Tobias Nowak (Aarhus, Danemark) nous explique ses motivations, et l’utilité de ce projet aussi bien dans sa vie professionnelle que dans son parcours espérantiste.

Les formateurs – eux-mêmes formés grâce à des projets similaires – insistent ensuite sur l’importance de l’éducation non-formelle, et de la mise en pratique des méthodes et compétences acquises.

3. La Perdita Generacio – Pluku ne la florojn (Ĉiamen plu)

>> Rencontres & Espéranto

Elżbieta Karczewska (Białystok, Pologne) se souvient de pourquoi elle a commencé à apprendre l’espéranto il y a 30 ans, et comment la langue l’a aidée à s’évader (d’abord mentalement puis plus tard physiquement grâce aux pays qu’elle a pu visiter).

David Ruíz Sánchez nous parle de son expérience avec le mouvement espérantiste en Catalogne, au sein duquel il essaie d’initier de nouveaux projets.

Tobias Nowak revient sur son apprentissage de l’espéranto : lernu.net, correspondant, Duolingo, association locale, Somera Esperanto-Studado (SES) en Slovaquie…

>> Agenda

Venez rencontrer les formateur·ice·s et suivre des cours d’espéranto au grand air en nous rejoignant à Arrout pour le stage d’été, les 26 et 27 juin !

les prochains événement sur Toulouse et ailleurs eventaservo.org

4. SUPERNOVAPasio en katen’ (Supernova)

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *