Un nouveau projet Erasmus+ sur le volontariat

En 2021-2022, le Centre Culturel Espéranto va coordonner un projet Erasmus+ dans le cadre des projets de partenariats pour la jeunesse. Son titre : Volontariat et développement durable des organisations. Il accompagnera notre développement associatif et permettra l’échange de bonnes pratiques avec nos partenaires.

Ce projet viendra particulièrement améliorer l’accueil de volontaires en Service Civique. En effet, suivant notre plan stratégique, notre association accueillera à partir de 2021, 2 équipes de 4 volontaires, 7 sur 8 passeront quelques mois de leur année de volontariat chez un partenaire à l’étranger (plus d’infos), un ou une viendra d’un pays non européen et restera un an à Toulouse (plus d’infos).

Nous traiterons différents aspects comme par exemple le recrutement, l’accompagenent linguistique, le tutorat, l’accueil de volontaires en situation de handicap, l’après-volontariat …

Le projet s’intéressera à d’autres types de volontariat comme le Corps Européen de Solidarité, mais aussi aux formes plus informelles d’engagement ou de bénévolat. Comment améliorer nos pratiques au bénéfice de tous et toutes, et donc aussi de nos organisations qui reposent souvent sur cet engagement volontaire ou bénévole.

Nous pourrons ainsi améliorer nos pratiques en collaboration avec des partenaires qui ont eux aussi de l’expérience dans l’accueil de volontaires ou le développement associatif, mettre en place de nouveaux outils mis à disposition de tous et toutes, envisager de nouveaux projets en commun et inciter d’autres associations espérantophones ou autres à développer l’accueil de volontaires.

Nos partenaires seront
– Kosmo Strategio qui a coécrit le projet (Grande-Bretagne)
– Bunta Esperanto-asocio (Italie)
– ICH Herzberg-am-Harz (Allemagne)
– Bjalistoka Esperanto-Societo (Pologne)
– TEJO, l’Association Internationale des Jeunes Espérantistes. (Pays-Bas)

Trois de ces partenaires ont déjà accueillis nos volontaires pendant quelques mois (Ines et Quentin), une partira à Herzberg-am-Harz en Septembre. Seront aussi invités à différentes étapes du projet, E@i (Slovaquie), GEJ et Esperanto-Stacio (Allemagne).

Pratiquement, ce projet consistera en réunions en ligne, groupes de travail et rencontres organisées dans les différents pays engagés où participeront quelques personnes par partenaire. En fonction de l’évolution de la pandémie, le calendrier du projet risque d’être modifié mais une rencontre aura lieu certainement à Toulouse.

EKC coordonnera ce projet, ce qui demandera pas mal de travail et de responsabilités mais l’expérience de notre projet KA1 (qui a reçu le label Bonne Pratique), les partenaires que nous connaissons bien (Nous sommes déjà engagés avec plusieurs d’entre eux sur d’autres projets Erasmus + ) et un budget de 59000€ devrait nous aider à assumer notre rôle avec confiance.


Print Friendly, PDF & Email